Cycle de vie des frelons asiatiques

En France nous n'avons que deux espèces de Frelon : l'asiatique (Vespa Velutina) et l'européen (Vespa Crabro).

IMG_3438.JPG
comparaison_asiatique_europeen.jpg

Le frelon asiatique, comme tous les frelons, vient d'Asie. Il a été introduit par erreur en France par le commerce de poteries chinoises. Il s'est très bien adapté à notre pays. Signalé en 2004 dans le Lot et Garonne, il a colonisé la France, l'Espagne, l'Italie et le sud de la Belgique.

Le frelon asiatique n'est pas attiré par la lumière, à l'inverse de notre frelon européen.

Le frelon asiatique est nuisible pour notre écosystème, il fait des carnages sur les abeilles et tous les autres insectes.

Il n'a pas de prédateur en France à part nous.

870x489_christian_watier_frelon_asiatiqu
index.jpg

En Mars-Avril : les fondatrices (futures reines) sortent d'hibernation, elles cherchent un endroit abrité pour bâtir leur nid primaire (ou nid embryon) à base de cellulose qu'elle récolte sur des arbres.

A cette époque la fondatrice est toute seule, elle va choisir un lieu qui la protège des intempéries, cabane de jardin, avancée de toiture, grange, encadrement de fenêtre, etc...

Elle n'utilise jamais un nid qui a été abandonné car il est impur et trop grand pour elle.

Nid primaire frelon asiatique 2019.JPG
index 3.jpg

En mai : les premières ouvrières naissent et s'activent à développer le nid, nourrir les larves et s'occuper de leur reine qui ne sort plus du nid.

Elles vont gratter du bois pour agrandir le nid et récolter des protéines sur des insectes dont beaucoup d'abeilles et des glucides.

La population augmente dans le nid primaire.
 

Si elles n'ont pas assez de place, les ouvrières vont chercher un nouvel endroit pour y bâtir un nouveau nid (nid secondaire) situé souvent en hauteur dans un arbre dans les cinquante mètres autour du nid primaire.

IMG_0752.JPG
DJI_20200717_195206_275.jpg

Septembre-Octobre :  la reine pond des mâles qui vont s'accoupler avec des femelles qui deviendront les futures fondatrices.

Décembre-Janvier : les ouvrières vont mourir de faim, la reine meurt de vieillesse et les futures fondatrices qui ont accumulé des réserves vont quitter le nid pour aller hiberner.

 

Chaque future fondatrice va reconstruire un nouveau nid en Mars-Avril.

Un nid qui n'est pas détruit c'est entre 10 et 30 nouveaux nids au printemps d'après.

IMG_9327.jpeg
IMG_0149.jpeg

Si l’enveloppe du nid est détériorée et qu'on voit les "galettes" à l'intérieur, le nid a déjà été abandonné, il est donc trop tard pour le faire détruire.

Nid_frelons_asiatiques_Ribérac-Dordogne
cover-r4x3w1000-5cd1a4f2e63e0-331b088f1d